Des suggestions de lecture de littérature québécoise: spécial Réjean Ducharme!

Réjean Ducharme nous laissait le 21 août. Ce mystérieux écrivain et dramaturge, né dans la Lanaudière le 12 août 1941 nous a léguée une des oeuvres les plus importantes de la littérature québécoise.
Pour souligner ce malheureux fait, voici les suggestions de cette semaine, en hommage au grand Réjean Ducharme.

9782070373932_largeL’avalée des avalés, Réjean Ducharme, Folio, 379 pages
Prix régulier: 17.95$
Prix promotionnel: 13.46

Vrai chef d’oeuvre de la littérature québécoise, L’avalée des avalés est un des romans le plus importants de Réjean Ducharme. 
Doté d’un style unique, d’un vocabulaire et d’une force époustouflante, ce roman est un incontournable de la littéarture!

« Tout m’avale… Je suis avalée par le fleuve trop grand, par le ciel trop haut, par les fleurs trop fragiles, par les papillons trop craintifs, par le visage trop beau de ma mère… »

Les enfants en mènent large. Ils peuvent dire pis qu’aimer, pis que prendre. Ils ont tous les droits. Entre vingt et vingt-trois ans, on a toutes les lois, toutes en même temps. Si on est doué, on les apprend. Si on est pas content, on se déprend, en se souvenant, en imaginant. (Réjean Ducharme) Lire la suite

Publicités

Cinq suggestions d’été de littérature québécoise, en promotion pendant tout le mois d’août!

9782924519431

De bois debout, Jean-François Caron, La Peuplade (2017), 412 pages
Prix régulier: 26.95$
Prix promotionnel: 20.21$

Le coup est parti. Alexandre a vu mourir son père, abattu par erreur. Alors il a couru, fonçant à travers les branches, affolé, vers la première maison, chez celui qu’on appelle Tison. La chasse à l’aube, les sandwichs de pain blanc, les bûches qu’il faut corder droit, en un instant tout s’est évanoui dans la paix de la forêt.

Alexandre quitte Paris-du-Bois, marche dans la solitude, il a perdu les gens qu’il aime. Des voix – des chœurs, des airs volatiles – se joignent à la sienne durant ses lectures. Engoncé dans le silence de ce père sans passé, il se tourne vers l’unique refuge possible : les livres. Le père, lui, il n’aimait pas les livres.

Jean-François Caron signe un roman sensible qui affirme, en dépit de toute douleur, que rien – aucun amour, aucun monde – n’est détruit à jamais. Lire la suite

Cinq premières suggestions de la promotion du mois: littérature québécoise (et canadienne)!

9782923896670

Écorchée, Sara Tilley, Éditions Marchand de feuilles (2016), 566 pages
29.95$ prix régulier
22.46$ prix promotionnel

Le premier roman de Sara Tilley, Écorchée, est hilarant. Et triste. Et beau. Et sombre. Aussi, dysfonctionnel, ironique et surprenant.

Entre le Grand Nord (où l’auteure a passé son enfance) et Terre-neuve-et-Labrador, Tilley nous découvre son étonnant et déchirant univers avec une franchise spectaculaire.
Parfois vraiment drôle, souvent extrêmement cru, ce roman ne laissera personne indifférent: drogues, amitié, honnêteté, sexualité, espoir et amour, le tout figure dans la vie d’un personnage qu’on a envie de connaître, de coutoyer, de savoir qu’il fait partie de notre vie.

Spectaculaire. Incontournable. Une voix narrative à découvrir absolument! Lire la suite