Des nouveautés à lire! Voici nos suggestions

23 secrets -couv
Vingt-trois secrets bien gardés de Michel Tremblay

Prix régulier : 14,95$

Prix membre : 13,45$

«Ce petit bouquet de souvenirs et d’amitiés, empreint d’émotion douces et fines, appartient à la veine intimiste du mémorialiste (Les Vues animéesDouze coups de théâtreUn ange cornu avec des ailes de tôleBonbons assortis et Conversations avec un enfant curieux). À mesure que ces petites épiphanies s’échappaient de ses archives privées – des révélations marquantes qu’il n’a jamais racontés auparavant –, il en a retrouvé les frissons et les bonheurs avec son immense et infaillible mémoire affective, cette toujours irrésistible intelligence du cœur. Mais attention, il les raconte, ces secrets bien mal gardés, comme s’ils étaient ceux d’un autre Michel…»

 

francoise en dernier - couv

Françoise en dernier de Daniel Grenier

Prix régulier : 24,95$

Prix membre : 22,45$

«Françoise a dix-sept ans à l’été 1997 et elle va où elle veut. Elle fait comme bon lui semble. Elle a volé pour la première fois à neuf ans et ne s’est plus arrêtée. Elle vole parce qu’elle le peut. Toutes sortes de choses, une sloche dans un dépanneur, des bombes aérosol pour taguer les wagons de train dans la gare de triage, où elle entre par un trou dans la clôture. Parfois, quand elle est seule, explorant une maison qu’elle squatte alors que ses propriétaires sont en vacances, elle repense au renard enragé qui a mordu son frère et lui est passé entre les jambes sans la blesser.

L’édition d’avril 1963 du magazine Life raconte l’épreuve d’Helen Klaben et de Ralph Flores dans les forêts du Yukon, là où ils ont survécu quarante-neuf jours avant d’être secourus in extremis. Françoise l’a trouvée au salon de coiffure du coin. C’est la plus belle chose qu’elle possède. Un matin, sa truelle dans son sac à dos et une chanson de Banlieue Rouge en tête, elle met les voiles. Elle connaît le reportage par cœur, mais, maintenant, elle veut savoir ce qu’a véritablement ressenti Helen Klaben quand l’avion où elle avait pris place a commencé sa descente incontrôlée vers la cime des épinettes noires.

Françoise en dernier est l’histoire d’une jeune femme qui refuse de se faire dicter la voie à suivre, même si elle sait qu’elle ne regarde pas toujours dans la bonne direction. C’est un voyage en autostop, en train, à pied, qu’elle entreprend le sourire en coin, les canines aiguisées et un feutre noir dans la poche de son jeans, pour signer son nom, pour laisser des traces. On part toujours à la recherche de quelqu’un, pas nécessairement de quelqu’un d’autre.»

Nous qui - couverture

Nous qui n’étions rien de Madeleine Thien

Prix régulier : 32,95$

Prix membre : 29,95$

« À Shanghai, pendant la Révolution culturelle, deux familles d’artistes nouent des liens que rien ne viendra briser. Des décennies plus tard, à Vancouver, une jeune femme entreprend de reconstituer leur histoire à l’aide du Livre des traces, un roman sans début ni fin, à la fois fictif et véridique, qui semble renfermer toutes les vies possibles. Ainsi débute une étourdissante quête des origines entre les mailles de l’histoire, la vraie, et l’inventée.

Dans cette saga d’une humanité renversante, Madeleine Thien dépeint la Chine, des années trente jusqu’au nouveau millénaire, de la place Tian’anmen jusqu’au désert de Gobi. Elle raconte aussi l’injuste silence autour des disparus, la résilience, la force de la mémoire, le pouvoir de la musique et de l’écriture. Roman total d’une minutie presque irréelle, Nous qui n’étions rien pose avec compassion une question à jamais pertinente : qu’est-ce qu’une société juste ?»

les chars - couv

Les chars meurent aussi de Marie-Renée Lavoie

Prix régulier : 24,95$

Prix membre : 22,45$

« Dès le printemps, mon petit cheval a commencé à montrer des signes de fatigue. Les pièces lâchaient, les unes après les autres, comme des fruits blets. J’avais beau bricoler des petites réparations maison ici et là – mon silencieux avait tenu trois semaines grâce à un collet de mon invention –, je finissais toujours au garage, sous les regards accablés de mon père qui se désolait de voir qu’il avait eu raison : ça coûte cher, une auto.

Si elle tient de son père quelques notions de mécanique, c’est à sa mère que Laurie doit son goût immodéré pour la lecture ; de la petite Cindy, cette gamine amochée par la vie qu’elle a prise sous son aile, elle a reçu des poux, mais pas que ça. Autour de la jeune femme, le monde change et les grandes assurances s’effritent, mais une chose demeure : c’est auprès des siens qu’on trouve la force de se retrousser les manches et de sourire.»

La société des grands fonds - couverture
La Société des grands fonds de Daniel Canty

Prix régulier : 24,95$

Prix membre : 22,45$

 

«Un prodigieux récit de profondeurs imaginaires pour explorer l’incompatible relation qui unit les livres et l’eau. Le livre que vous tenez entre les mains est un livre d’eau. Il garantit votre admission à La Société des grands fonds, compagnie secrète et variable dont les adhérents aspirent à la rigueur du corail et à la lucidité du poulpe. Ces récits tressés de lumière, traversés par les courants du souvenir, plongent dans une temporalité fluide et perméable, proche de celle du rêve – une dérive ancrée au monde et au coeur de soi. Parti à la rencontre des réalités entrevues entre les pages des livres, Daniel Canty trace, entre Montréal, Vancouver et New York, un parcours bleuté de mélancolie, où sont ravivés les premiers enchantements de la littérature. »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s