Cinq suggestions d’été de littérature québécoise, en promotion pendant tout le mois d’août!

9782924519431

De bois debout, Jean-François Caron, La Peuplade (2017), 412 pages
Prix régulier: 26.95$
Prix promotionnel: 20.21$

Le coup est parti. Alexandre a vu mourir son père, abattu par erreur. Alors il a couru, fonçant à travers les branches, affolé, vers la première maison, chez celui qu’on appelle Tison. La chasse à l’aube, les sandwichs de pain blanc, les bûches qu’il faut corder droit, en un instant tout s’est évanoui dans la paix de la forêt.

Alexandre quitte Paris-du-Bois, marche dans la solitude, il a perdu les gens qu’il aime. Des voix – des chœurs, des airs volatiles – se joignent à la sienne durant ses lectures. Engoncé dans le silence de ce père sans passé, il se tourne vers l’unique refuge possible : les livres. Le père, lui, il n’aimait pas les livres.

Jean-François Caron signe un roman sensible qui affirme, en dépit de toute douleur, que rien – aucun amour, aucun monde – n’est détruit à jamais.

9782923553948
À la fin ils ont dit à tout le monde d’aller se rhabiller, Laurence Leduc-Primeau, Les Éditions de ta mère (2016), 226 pages
Prix régulier: 20$
Prix promotionnel: 15$

Du toit, j’aperçois des bateaux dans le port, des gratte-ciel, des colonnes de voitures empêtrées. Mais je ne vous pas les fourmis ni les enfants qui pleurent. Il faut que je me contente d’imaginer qu’il y a plus d’aimés qui se retrouvent que de veuves obèses qui se coupent les doigts par distraction.
Il y a beaucoup de choses qu’on dit, dans la vie, qui ne s’avèrent pas vraies.
À la fin ils ont dit à tout le monde d’aller se rhabiller. Ce récit en fragments, comme une série d’esquisses exotiques aussi drôles que poétiques, met en scène Chloé, jeune femme en exil volontaire dans une ville étrangère où elle jongle entre un désir extrême de solitude et une fascination croissante pour ses colocataires et le pays qui l’abrite. Ce récit est aussi un récit d’errance, oscillant entre la vacuité maussade de l’existence et sa beauté incongrue, surgie de nulle part au détour d’une rue inventée d’Amérique du Sud.

9782924666005
Oscar De Profundis, Catherine Mavrikakis, Héliotrope (2016), 325 pages
Prix régulier: 24.95$
Prix promotionnel: 18.71$

Une épidémie mortelle ravage Montréal. Depuis la création de l’État mondial, des hordes de miséreux errent dans la ville. Certaines zones leur ont même été temporairement abandonnées afin de les maintenir à distance des nantis des banlieues. Des troubles éclatent. Avant qu’il ne soit trop tard, Cate, la chef d’une des bandes de crève-la-faim, veut frapper un grand coup.
Le chanteur Oscar De Profundis, devenu star planétaire, est de retour après une longue absence. Sa ville natale reste emplie de souvenirs funestes. Pour ses fans, particulièrement nombreux et fervents, il vient donner deux concerts extraordinaires. Cependant, l’état d’urgence est déclaré et, pour sa protection, Oscar doit demeurer confiné dans la somptueuse maison où son homme de confiance l’a installé avec toute l’équipe De Profundis.
Durant la nuit, Oscar, envahi de sombres visions de son passé, ne parvient pas à trouver le sommeil malgré les calmants de toutes sortes. Il ignore la peste qui sévit à l’extérieur. Comme toujours, il s’absorbe dans la préservation des cultures en voie de disparition. Il élabore musées et mausolées à la gloire d’un monde francophone englouti dans la culture mondiale.
Dehors, la rumeur continue de gronder. Avec l’aide de complices, dont les fidèles Balt et Mo, ainsi qu’Adrian, le vieux libraire, Cate s’apprête à tenter l’impossible et à faire jouer à Oscar un rôle déterminant dans la révolte des pauvres.
Un roman apocalyptique dans lequel Catherine Mavrikakis imagine un avenir proche où les inquiétudes de notre temps se sont matérialisées. Alors que tout est perdu, la romancière nous persuade du pouvoir profondément consolateur de la littérature et des arts.

9782760411906
Je ne suis pas de ceux qui ont un grand génie, Sévryna Lupien, Stanké (2017), 179 pages
Prix régulier: 22.95$
Prix promotionnel: 17.21$

« Moi, Auguste sans nom de famille, j’allais changer le monde, s’il existait réellement. »

Auguste n’es pas de ceux qui ont un grand génie. Mais il a un plan: s’enfuir de l’orphelinat Sainte-Marie-des-Cieux. Sur son chemin, il rencontrera des alliés qui seront charmés par ses perceptions candides et décalées de la vie ainsi que par sa sagesse d’enfant. Cependant, les apparences sont trompeuses…
Un roman qui enchante, qui étonne et qui, surtout, démontre magnifiquement que « l’imagination est plus importante que le savoir » (Albert Einstein).

9782923194042
Le Tour de Foglia et chroniques françaises, Pierre Foglia, La Presse (2004), 258 pages
Prix régulier: 29.95$
Prix promotionnel: 22.46$

-Tu pars pour le Tour de France? Vas-tu les suivre à vélo?
Si j’avais dit à cette collègue que j’allais couvrir les 500 milles d’Indianapolis, m’aurait-elle demandé si j’allais les suivre en auto? Chaque été le même dilemme: comment écrire en même temps pour le profane qui ne sait tellement rien du vélo (et du sport) qu’il imagine que je couvre le Tour de France en le pédalant, et le cyclo averti qui attend que je lui dise si Armstrong a utilisé la 39 x 23 dans la montée de l’Alpe?
Au premier je donne la France du Tour, les ponts fleuris de géraniums, l’or des blés, le peloton qui s’entortille sur une route en corniche. Le Tour de France est d’abord affaire de routes et de ciels. Affaire de paysages.
Au second je donne du braquet.
Et aux deux je donne des histoires d’hommes qui vont au bout de leurs forces, de leur courage, de leur talent. Cela ne les rend pas meilleurs, ni moins dopés. Mais leurs petites morts sur les routes nous distraient un instant de la nôtre écrite au ciel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s