Des suggestions de lecture de littérature québécoise: spécial Réjean Ducharme!

Réjean Ducharme nous laissait le 21 août. Ce mystérieux écrivain et dramaturge, né dans la Lanaudière le 12 août 1941 nous a léguée une des oeuvres les plus importantes de la littérature québécoise.
Pour souligner ce malheureux fait, voici les suggestions de cette semaine, en hommage au grand Réjean Ducharme.

9782070373932_largeL’avalée des avalés, Réjean Ducharme, Folio, 379 pages
Prix régulier: 17.95$
Prix promotionnel: 13.46

Vrai chef d’oeuvre de la littérature québécoise, L’avalée des avalés est un des romans le plus importants de Réjean Ducharme. 
Doté d’un style unique, d’un vocabulaire et d’une force époustouflante, ce roman est un incontournable de la littéarture!

« Tout m’avale… Je suis avalée par le fleuve trop grand, par le ciel trop haut, par les fleurs trop fragiles, par les papillons trop craintifs, par le visage trop beau de ma mère… »

Les enfants en mènent large. Ils peuvent dire pis qu’aimer, pis que prendre. Ils ont tous les droits. Entre vingt et vingt-trois ans, on a toutes les lois, toutes en même temps. Si on est doué, on les apprend. Si on est pas content, on se déprend, en se souvenant, en imaginant. (Réjean Ducharme)

9782070376223_large

L’hiver de force, Réjean Ducharme, Folio, 274 pages
Prix régulier: 16.95$
Prix promotionnel: 12.71$

L’hiver de force est un de ces livres confession proche de Miller ou de Kerouac. Les deux héros, André et Nicole, sont « sur la route », même quand ils ne bougent pas de l’appartement où ils se saoulent des films de la télé.
Il y a leurs amis, Toune, Laïnon, Roger, Catherine, le bavardage lyrique.
Il y a le travail de correcteur d’épreuves, les chansons de Charlebois et surtout le merveilleux personnage d’André, si proche de l’auteur, rêveur éveillé qui nous entraîne dans une dérive exotique qui séduit, hypnotise, enchante.

« On s’essuie puis on recommence. À zéro. Pour y rester. Pour s’ancrer là.
Nous regagnons notre base solide: notre rêve de ne rien avoir et de ne rien faire. Nous ne pouvons pas, tout de suite, d’un seul coup, nous débarrasser de toutes nos « suppossessions » et nous sortir toute la Toune de la tête. Notre décision vient de naître; nous prendrons le temps de lui donner la force d’agir, de nous dominer, renverser; nous prendrons le temps de la contempler, caresser, nourrir, élever. »

9782070385980_large

Le nez qui voque, Réjean Ducharme, Folio, 334 pages
Prix régulier: 15.95$
Prix promotionnel: 11.96$

« Je suis un joyeux luron. J’aime la vie. Je veux la vie et j’ai la vie. Je prends d’un seul coup toute la vie dans mes bras, et je ris en jetant la tête en arrière, sans compter que les haches dont elle est hérissée font gicler le sang. J’embrasse la vie: on dirait qu’elle est faite pour cela, qu’elle est faite pour me rendre orgueilleux de ma force. Prends une chaise dans tes bras: elle se laissera faire, elle est sans force. La force, tu l’as toute. Comme ce qu’il y a d’écœurant en moi et en ce monde s’embrasse bien! s’enlace bien! se laisse posséder bien! Je me fiche pas mal de tout ce que j’ai dit, de tout ce que je t’ai fait: je t’embrasse, je t’emporte, je t’emmène avec moi. Plus on est de fous, mieux c’est. Je ne m’embarque pas. C’est moi, la barque, et j’embarque tout. En avant, maman! Trêve de bavardise! »

9782070401024_large

Va savoir, Réjean Ducharme, Folio, 300 pages
Prix régulier: 12.95$
Prix promotionnel: 9.71$

Mamie, la femme de Rémi Vavasseur, est partie. Pas parce qu’elle ne l’aime pas, mais parce qu’elle ne s’aime pas. Elle court l’Europe et l’Afrique en compagnie de la dangereuse et blonde Raïa. Pendant ce temps, Rémi, à la campagne, accomplit des travaux surhumains pour remettre en état une ruine, à l’intention de Mamie, si elle revient, en chair et en noces ». 

Dans son lotissement, appelé la Petite Pologne, Rémi se lie avec des voisines. Puis, tandis que les nouvelles de l’errance de Mamie et Raïa se font de plus en plus désastreuses, le petit monde qui entoure Rémi se défait, se disperse.
Comme toujours chez Ducharme, la clownerie des personnages ne sert pas à cacher le désespoir, mais plutôt à le souligner. Ainsi qu’il est dit au début: « Il faut investir ailleurs, la vie il n’y a pas d’avenir là-dedans. »

9782070293537_large
Les enfantômes, Réjean Ducharme, Gallimard, 285 pages
Prix régulier: 37.50$
Prix promotionnel: 28.12$

« Le temps commençait où je m’apercevais que j’avais fait une erreur, qu’il fallait aimer une femme c’est tout, qu’il n’y en a pas plus qu’une au fond, que toutes les autres la recouvrent pour effacer son nom et son visage c’est tout. »

Telle est la philosophie des mémoires de Vincent. C’est un petit gars déchiré entre sa sœur Fériée et sa femme Alberta, avec qui il a tant de mal à vivre et qui le lui rend bien. D’autres femmes encore traversent le récit de sa vie: Urseule, Madeleine, Sharon. C’est un petit gars qui se laisse influencer et qui s’est mis au goût du jour du Québec: les problèmes.
Tendre jusque dans le pessimisme et la révolte, ce vagabondage à travers les femmes, et les autres aussi, garde, comme toujours chez Réjean Ducharme, le goût et l’esprit de l’enfance, miraculeusement préservés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s