Voici les 5 premières suggestions de littérature étrangère, la promo du mois d’avril! #vendredionlit

9782404006048Little America, Henry Bromell, Gallmeister, 410 pages
39.95$ prix régulier
29.96$ prix promotionnel

Mack Hopper, agent de la CIA, arrive au Korach en 1957 avec sa femme et leur fils Terry. Sa mission est de tisser des liens avec le jeune roi de ce pays sans ressources mais déterminant pour l’influence américaine au Moyen-Orient. Il se rapproche peu à peu du souverain plein de charme jusqu’à ce que ce dernier soit mystérieusement assassiné. Quarante ans plus tard, Terry, devenu historien, entreprend des recherches sur ce qui s’est passé au Korach. Petit à petit, il explore souvenirs et archives de cette petite Amérique du bout du monde pour trouver la clé du mystère qui entoure la mort du roi et, surtout, découvrir quel fut le rôle de son père dans cette affaire.

Si Little America questionne la politique étrangère américaine, ce roman envoûtant met surtout en scène la quête d’un fils cherchant à comprendre qui est réellement son père.

9782221197592

Le Parrain, Mario Puzo, Robert Laffont, 816 pages
21.95$ prix régulier
16.46$ prix membre

Si l’on veut comprendre comment est née et s’est développée la Mafia aux États-Unis, avec la corruption des flics et des hommes politiques, l’infiltration du show-business et la spirale meurtrière des familles en guerre, il faut lire Le Parrain, ce classique qui a profondément marqué la littérature criminelle.
Il faut se plonger dans ce roman, fourmillant de personnages, d’intrigues et d’épisodes, comme dans un feuilleton énorme, il faut se laisser emporter par les inoubliables figures du clan Corleone, confrontées à l’irrésistible ascension d’un nouveau chef de famille.

L’épopée du Parrain a su élever le fait divers au rang de mythe. Et a aussi inspiré l’un des plus grands films de l’histoire du cinéma.

9782867468346

Désorientale, Négar Djavadi, Liana Levi, 350 pages
38.95$ prix régulier
29.21$ prix promotionnel

Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde…

Une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité; un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui.

9782258135062

Il faut sauver John Lennon, Mo Daviau, Presses de la Cité, 313 pages
34.95$ prix régulier
26.21$ prix promotionnel

Karl Bender, barman et rocker, mène une vie tranquille jusqu’au jour où, à la recherche de ses vieilles rangers, il découvre dans son armoire un portail temporel. Son pote Wayne, informaticien, parvient à créer une machine capable de le contrôler. Une véritable aubaine: ils peuvent maintenant assister aux concerts les plus mythiques… et, fines mouches, mettre en vente des places pour les clients du bar!

Wayne, pour sa part, ne veut pas s’arrêter là. Il va faire quelque chose de grandiose: empêcher l’assassinat de John Lennon. Mais son acolyte l’envoie par erreur dans le Manhattan de l’an 980! Pour ramener son ami, Karl demande de l’aide à Lena, une astrophysicienne punk, qui en profite pour revisiter certains épisodes de son enfance. Mais à trop vouloir modifier le passé, ne risquent-ils pas de réécrire le futur?

9782072657528

Celle qui fuit et celle qui reste. L’amie prodigieuse III, Elena Ferrante, Gallimard, 480 pages
39.95$ prix régulier
29.96$ prix promotionnel

Après L’amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d’histoire italienne et d’amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila.

Pour Elena, comme pour l’Italie, une période de grands bouleversements s’ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s’annoncent, les mouvements féministes et protestataires s’organisent, et Elena, diplômée de l’Ecole normale de Pise et entourée d’universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d’amour et de haine, telles deux soeurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix.

Celle qui fuit et celle qui reste n’a rien à envier à ses deux prédécesseurs. À la dimension historique et intime s’ajoute même un volet politique, puisque les dix années que couvre le roman sont cruciales pour l’Italie, un pays en transformation, en marche vers la modernité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s