Cinq suggestions de lecture de livres en format poche (promotion du mois: -25% sur le prix régulier)! #Vendredionlit

9782070450398
L’art français de la guerre, Alexis Jenni, Folio, 776 pages
14.96$ prix promotionnel
19.95$ prix régulier

-GAGNANT DU PRIX GONCOURT 2011-

J’allais mal; tout va mal; j’attendais la fin. Quand j’ai rencontré Victorien Salangon, il ne pouvait être pire, il l’avait faite la guerre de vingt ans qui nous obsède, qui n’arrive pas à finir, il avait parcouru le monde avec sa bande armé, il devait avoir du sang jusqu’aux coudes. Mais il m’a appris à peindre. Il devait être le seul peintre de toute l’armée coloniale, mais là-bas on ne faisait pas attention à ces détails.
Il m’apprit à peindre, et en échange je lui écrivis son histoire. Il dit, et je pus montrer, et je vis le fleuve de sang qui traverse ma ville si paisible, je vis l’art français de la guerre qui ne change pas, et je vis l’émeute qui vient toujours pour les mêmes raisons, des raisons françaises qui ne changent pas. Victorien Salangon me rendit le temps tout entier, à travers la guerre qui hante notre langue.

9782757863824

Poussières d’étoiles, Hubert Reeves, Points, 277 pages
14.96$ prix promotionnel
19.95$ prix régulier

Le vertige qui nous saisit à contempler la nature n’a d’égal que celui qui naît de l’observation du ciel étoilé. En expliquant que nous sommes faits de poussières d’étoiles, Hubert Reeves nous propose un merveilleux sujet de réflexion.
La science moderne nous donne à voir les lieux où mûrissent tous ces fruits de la gestion cosmique. Les grands télescopes observent la naissance des étoiles au sein des nuages galactiques multicolores, et leur mort, lente ou cataclysmique, qui sème dans l’espace les poussières dont sont faites les planètes et les vivants qu’elles abritent.
Du chaos initial issu du Big Bang, le jeu subtil des lois de la nature tire une succession de structures toujours plus délicates et complexes : particules, atomes, molécules, cellules, êtres vivants, puis pensants. L’auteur trace pour nous une vaste fresque, à la fois scientifique et poétique, aux couleurs du ciel et de la terre : l’histoire de notre Univers.

9782253045281
Toute la lumière que nous ne pouvons voir, Anthony Doerr, Le livre de poche, 697 pages
11.96$ prix promotionnel
15.95$ prix régulier

-GAGNANT PRIX PULITZER 2015-

Toute la lumière que nous ne pouvons voir possède la puissance et le souffle des chefs-d’oeuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont l’existence est bouleversée par la guerre: Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploitées par la Wehrmacht pour briser la Résistance.
Cette fresque envoûtante, bien plus qu’un roman sur la guerre, est une réflexion profonde sur le destin et la condition humaine. La preuve que même les heures les plus sombres ne pourront jamais détruire la beauté du monde.

9782264068835

Derniers témoins, Svetlana Alexievitch, 10/18, 387 pages
11.96$ prix promotionnel
15.95$ prix régulier

-PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE 2015-

De tous les textes de Svetlana Alexievitch, celui-ci est le plus déchirant. Car qu’y a-t-il de plus terrible que l’enfance dans la guerre, de plus tragique que l’innocence soumise à l’abjection de la violence? Les personnages de ce livre ont entre trois et douze ans. Garçons et filles, ils ont grandi au coeur des ténèbres de plus inhumain des conflits, cette Seconde Guerre mondiale dont les plaies restent toujours béantes soixante ans après.
Il a fallu à Svetlana Alexievitch près d’un quart de siècle pour mettre un point final à ce monument de la littérature, dressé pour commémorer la plus injuste des souffrances. Derniers témoins change notre regard sur l’histoire, sur le monde, sur la guerre, sur l’enfance, sur la vie.

9782330061258


Dette: 5000 ans d’histoire
, David Graeber, Babel, 667 pages

16.46 prix promotionnel
21.95$ prix régulier

En remettant en perspective l’histoire de la dette depuis cinq mille ans, David Graeber renverse magistralement les théories admises. Il démontre que l’endettement a toujours été une construction sociale fondatrice du pouvoir. Aujourd’hui encore, les économistes entretiennent une vieille illusion: celle que l’opprobre est forcément à jeter sur les débiteurs, jamais sur les créanciers. Et si l’unique moyen d’éviter l’explosion sociale était justement… d’effacer les dettes?
Cet essai essentiel et foisonnant, par une des plus grandes figures de la réflexion politique contemporaine (David Graeber a directement inspiré le mouvement Occupy Wall Street), permet de mieux comprendre l’histoire du monde, la crise du crédit en cours et l’avenir de notre économie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s