#VendrediLecture, deux auteurs de la Côte-Nord: « Les murailles » d’Erika Soucy et « Le muet de l’Anse-aux-Bernaches » d’Alexandre Naple

9782896496730

Les murailles, Erika Soucy, VLB Éditeur, 151 pages
22.95$ prix régulier; 19.95$ prix membre

La poète Erika Soucy (fondatrice de l’Off-Festival de poésie de Trois-Rivières) nous présente son premier roman. Un roman intime; chargé de oui, poésie; où l’auteure nous raconte sa semaine à La Romaine en visite chez son père qui travaille là bas.

Dans ce monde impénétrable, Erika essaie de comprendre les raisons pour lesquelles son père a manqué presque toute son enfance au profit d’une vie au chantier. 

Erika s’adresse à son copain qui l’attend à des centaines de kilomètres de là avec sa fille âgée d’à peine un an. Erika raconte ses angoisses, ses craintes, sa culpabilité d’être partie, ses sensations en découvrant enfin le monde de son père. Bref, elle confronte ses années d’enfance en attendant cet homme qu’elle essaie de comprendre. L’auteure explique aussi la vie de chantier, la rudesse des travailleurs, ses rêves et ses désespoirs, dans un style onirique et transparent, où il n’y a pas un seul mot de trop.

Un bonheur de lecture.

« Mon père est content que je sois là, ça se voit. J’essaye d’être funny pour lui prouver que je sais vivre, que je peux passer dans le monde. Je fais des jokes de cul, les gars me trouvent déniaisée, mon père rit. Je me dis que ça doit quand même paraître qu’on est pas proches dans la vie, mais personne en fait de cas. Je me demande si Réjean a des flos, s’il a une ado quequ’part qui pense à lui des fois. Une ado standard qui est pas ben plus qu’une photo d’école sur la table de chevet, une occasion de s’acheter une carte d’appel.
Les gars mangent leur dessert, finissent leur Pepsi. Il fait de mois en moins chaud, l’hiver tardera pas. C’est plus dur sur la job quand on a fait une pause, quand on prend sa chaleur c’est déjà le temps de ressortir. Papa change sa paire de gants. Ça lui tente pas pantoute. Pour une fois dans sa vie, c’est avec moi qu’il veut être. » 

9782923896564

Le muet de l’Anse-aux-Bernaches, Alexandre Naple, Éditions Marchand de feuilles, 299 pages
25,95$ prix régulier; 22.75$ prix membre

« Le muet de l’Anse-aux-Bernaches » est le premier roman d’Alexandre Naple. Et quelle présentation! Un roman d’une force atroce, originale et perturbant. Un texte dérangeant et dur, un texte qu’on n’a aucune envie qu’il s’achève; et qu’il nous invite à nous poser de nombreuses questions.

L’action est située dans une époque indéterminé du XXe siècle. Alx, un jeune enfant muet du village de la Côte-Nord québécoise l’Anse-aux-Bernaches est kidnappé par Minh, le cuisinier du Médusa, un bateau qui part vers l’île de Sumatra.

Utilisés comme cobayes pour experimenter les effets de la toute puissante drogue Don du ciel,  les enfants kidnappés doivent lutter à mort sous les effets de la drogue. Une drogue administrée méthodiquement par les médecins et scientifiques du Médusa, qui est encore en cours de perfectionnement. Alx est le seul nord-américain parmi ces enfants malheureux à qui le manque les rend assassins .

Récit d’aventures souvent épouvantables, le roman d’Alexandre Naple nous fait voyager par l’extrême orient en poursuivant les aussi extrêmes aventures d’Alx.

« À l’heure du repas, les hommes prennent un malin plaisir à voir le visage du garçon s’empourprer sous l’effet de la soupe, toujours la même, si épicée qu’elle lui fait des cloques dans la bouche. Heureusement, le reste du menu constitué principalement de féculents – pommes de terre, farine de blé mélangée dans la graisse de mouton, bouillie d’avoine et miche de pain – réussit à éteindre tant bien que mal le feu. Ces brigands des mers, condamnés à bourlinguer jusqu’à ce que la mort les réclame, s’attachent rapidement à Alx, lui trouvant quelque chose de familier. Comme eux, il n’est qu’un inconnu à la dérive, flottant sans direction et sans avenir. N’ayant qu’eux-mêmes comme seul héritage, ils s’estiment fortunés d’avoir au moins la richesse de la parole. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s