#VendrediLecture. Des bandes dessinées!

Afin de présenter la promotion du mois de mars (-10% sur le prix membre), voici deux suggestions de bandes dessinées!

9782924049068

Les deuxièmes, Zviane. Pow Pow Éditions, 128 p.
22.95$ prix non membre; 19.95$ prix membre

Les deuxièmes raconte l’histoire de deux amants qui sont en couple chacun de leur côté (d’où le titre).
Dans une luxueuse maison aux Pays-Bas, les deux amants se retrouvent pour partager passions, sexe, complicité et réflexions. La BD proposée par Zviane est une entrée indiscrète dans la vie intime du quotidien de deux jeunes musiciens dans leur quotidien: on les voit discuter, s’embrasser, parler de leur futur, jouer au piano, fumer un joint, se taquiner, cuisiner ensemble…

Zviane propose une histoire apparemment ordinaire racontée avec une maîtrise du mouvement, des ombres et de la lumière qui fait toute la force de son dessin. Les deuxièmes nous fait réfléchir sur nos relations, nos insécurités et notre façon de nous attacher aux autres.

« Pis quand un amant nous brise le cœur, on peut pas pleurer dans les bras de personne, on est crissement tout seuls avec notre cœur brisé. Scuse-moi, j’capote peut-être pour rien… c’est juste que… j’aimerais ça… moins me sentir comme un sandwich de bord d’autoroute. »

Capture-d’écran-2013-10-19-à-18.52.28

 

9782352121114

 

De l’autre côté, à Montréal, Émilie Plateau, 6 Pieds Sous Terre, 112 p.
24.95$ prix non membre; 21.95$ prix membre

Émilie Plateau nous présente sa propre expérience de découverte de Montréal. Dans le cadre d’un échange, elle débarque pour exercer son métier dans un atelier de dessinateurs de la métropole pendant six mois, ce qui pourrait supposer l’énième récit de découverte du Québec à travers les yeux d’un Européen.

Avec un style minimaliste mais très efficace, la force du récit se trouve surtout dans les dialogues: le texte est vraiment drôle et Émilie Plateau sort des sentiers battus pour nous montrer sa vision de Montréal et du Québec. 

Bien sûr, il y a des clichés: la poutine, la neige, la peur de l’hiver québécois, les problèmes de punaises et la vie en collocation. Mais tout cela est raconté d’un point de vue très créatif comparé à d’autres récits auxquels nous sommes habitués.

De l’autre côté, à Montréal représente donc une lecture agréable en montrant le quotidien de quelqu’un qui, comme tant d’autres, découvre le Québec.

« -J’ai vu qu’ils vendent des trous de beigne chez Tim Hortons…
-C’est l’intérieur de la beigne.
-C’est qui, Tim Burtons?
-Une chaîne de donuts. »

PlancheA_253400

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s